• Renaissance

    Voici une performance au centre Pompidou de Metz dans le cadre d'Alter Ego,

    elle a duré en tout et pour tout 2h30, ce qui était une demie heure de plus que ce que nous avions prévu, nous étions KO à la fin, mais totalement heureuses de l'avoir fait !

    Alors pour vous remettre dans le contexte, il s'agissait d'un performance faite dans le contexte d'Alter Ego, un jeu à réalité alternée (si vous êtes aux alentours de Metz, il y aura une nouvelle session en 2015, guettez le site de la ville de Metz !), le scénario de cette année c'était qu'une météorite s'était crashée sur la Terre, rendant la surface radioactive. Les humains ont commencé à muter tandis que ceux qui sont restés indemnes se sont réfugiés sous terre et ont commencé à rechercher un vaccin.

    Le but des joueurs était de traverser la ville à la recherche de ce vaccin, tombant sur des oeuvres de tout genre en rapport avec le jeu. C'est là qu'on entre en scène, nous, les mousquetaires plasticiennes: il leur manquait une oeuvre en fin de parcourt, à l'endroit où les joueurs devaient rendre le vaccin (au centre Pompidou donc), et nous avons donc réfléchi à un truc qui pourrais entrer en rapport avec le contexte tout en restant de l'art, et là PAF ! (ça a fait des chocapics !) On a eu cette idée.

    L'oeuvre montre ainsi un mutant/être inhumain, grimé grâce aux effets spéciaux (merci latex liquide, fards et plastonat), aux mains de deux scientifiques rendus totalement anonymes qui, sur un rythme très lent et régulier (je le précise puisque j'ai accéléré la vidéo), vont rendre son humanité au mutant.

    On s'interroge sur la propre humanité des scientifiques qui ne disent aucun mot durant la performance, s'affairant avec une précision d'automate à leur travail, tantôt coiffant le sujet, tantôt lui retirant toutes ses prothèses et le remaquillant ou encore tantôt lui découpant ses vêtements déchirés pour en révéler d'autres, simples, mais intacts.

    Nous n'avons pas pu filmer toute la performance (pas assez de mémoire dans la caméra), donc je mettrais des photos, histoire de vous montrer un peu comment ça se termine.

    Je tiens à remercier tout particulièrement mon petit frère, qui a séché le lycée pour venir assurer la sécurité et expliquer aux spectateurs le concept de l'oeuvre (et bon sang ce qu'il y en a eu besoin ! Tu gères bro !), et le membre de l'équipe qui a sans doute dû faire le plus d'efforts, notre chère mutante qui a su garder une expression totalement neutre pendant deux heures et demie alors qu'il faisait hyper méga froid et qu'on la charcutait tellement qu'elle en a gardé des marques pendant au moins une semaine. Respect.

    Enfin, si je devais remercier toutes les personnes qui nous ont aidées, je suis sûre que j'y serais encore demain ^^ donc bon, je devais ne citer que quelques noms, il y aurait Julien et Léa, qui nous ont fourni le matériel et se sont chargés de communiquer avec le centre Pompidou, Françoise Lejeune, qui a organisé l'évènement, Le centre Pompidou, off course ! Mais aussi Marie-hélène, qui est venue aider à faire à manger pendant qu'on préparait tout et qui nous a fourni un plateau pour recueillir les vaccins, et puis évidemment Zékiyé, qui participait à la performance mais qui a quand même accepté qu'on fasse de son appartement notre QG avant (et après) la  performance !

     

    Breeef, assez parlé,  place à la vidéo et aux photos !

     

    Renaissance, enfin la vidéo !

    Renaissance, enfin la vidéo !

    Renaissance, enfin la vidéo !

    Renaissance, enfin la vidéo !

    Renaissance, enfin la vidéo !

     

     

     

    Et deux petites photos bonus post performance pour la route:

     

     

    Renaissance, enfin la vidéo !

    Renaissance, enfin la vidéo !

    « Look at meArticulé-désarticulé »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :